Accueil

Une calculatrice, ou calculette, est une machine concue pour simplifier, et fiabiliser, des operations de calculs.citations

Rapport de l'INSERM: fondements et caractéristiques de l'EMDR

Un nouveau rapport de l’Institut National de la Santé et de la Recherche médicale vient d’être publié : Evaluation de l’efficacité de la pratique de l’hypnose. Ce rapport définit aussi ce qu'est l'EMDR, ses fondements et caractéristiques. Extrait.


Après une découverte fortuite en 1987 à propos de  l’incidence des mouvements occulaires sur la diminution de l’intensité des pensées perturbantes, une psychologue californienne - Francine Shapiro- étudiera scientifiquement les effets des mouvements oculaires sur les victimes de traumatismes psychiques. La publication en 1989 dans le  Journal of Traumatic Stress d’un essai contrôlé randomisé sur le SSPT portant sur un groupe de victimes de psychotraumatismes de guerre et civils (Shapiro 1989)  fera connaître l’EMDR.

Considéree comme une  thérapie neuro émotionnelle, la thérapie EMDR est basée sur le modèle du traitement adapatif de l'Information. Développé dans les années 1990, ce modèle pose que –excepté les symptômes causés par des lésions organiques ou toxiques- les troubles en santé mentale trouvent leurs origines principales dans les souvenirs non correctement traités d’évènements survenus antérieurement.

Lors d’évènements de vie stressants ou /et potentiellement traumatiques, le système de traitement de l’information serait très perturbé par les surcharges d’informations cognitives, émotionnelles, sensorielles, somatiques qui surviennent lorsqu’un sujet est confronté à une expérience qui déborde ses capacités de gestion et d’adaptation ; les déséquilibres neuro hormonaux  concomitants à cette exposition viendraient geler le système de traitement adaptatif de l’information en entrainant une sorte de « court-circuit de la pensée ».  Au lieu de se relier entre elles, pour que l’expérience soit intégrée et classée dans la mémoire autobiographique comme un  épisode de vie, ces informations resteraient alors déliées. De ce fait, l’expérience resterait stockée dans le cerveau  «en l’état» dans sa forme initiale avec ses composants délétères que constituent les pensées négatives perçues, les émotions perturbantes, les sensations corporelles douloureuses, les contenus sensoriels perçus au moment  de l’évènement stressant ou traumatogène. 

 Les symptômes du syndrome de stress post traumatique (cauchemars, flashbacks, pensées intrusives) résulteraient de l’activation de ces souvenirs stockés de manière conjointe et dysfonctionnelles. Certains évènements du présent réveillant ces souvenirs constitueraient des facteurs déclencheurs.

L’EMDR permettrait d’accéder au souvenir bloqué et de stimuler le traitement adaptatif de l’information afin que les connexions et associations appropriées soient rétablies. 
Il s’ensuivrait une métabolisation de l’expérience traumatique et  un retraitement des souvenirs en question, qui migreraient alors d’une zone de stockage en mémoire épisodique et implicite à une zone de stockage en mémoire explicite et sémantique. 

A la faveur de l’activation d’un processus neuro émotionnel naturel (le traitement adaptatif de l’information), potentialisées par les stimulations bilatérales alternées (oculaires, tactiles ou sonores), les informations bloquées dans des réseaux de mémoire négatifs et dysfonctionnels responsables de l’émergence de symptômes seraient remises en mouvement et reconnectées aux informations positives contenues dans d’autres réseaux voisins  issus d’expériences adaptatives. Ainsi s’il n’est pas possible de revenir sur les événements de vie traumatiques ou stressants, il est envisageable dans cette perspective d’en modifier le vécu et la perception. Ce traitement permettrait de modifier les expériences négatives (émotions, perceptions, ressenti physique, croyances) grâce aux liens établis avec des réseaux de mémoire positifs contenant des informations adaptatives de telle manière que les expériences de vie difficiles puissent devenir une source de force et de résilience (Shapiro 2014). 

MECANISMES INVOQUES

Il existe un champ de recherche en neurophysiologie qui vise à explorer les mécanismes d’action de l’EMDR et à apporter des réponses aux hypothèses de fonctionnement du traitement adaptatif de l’information. Ces recherches interrogent notamment les effets des stimulations bilatérales alternées dans la dissolution des éléments sensoriels émotionnels et cognitifs bloqués.

Des études ont ainsi mis en évidence des effets physiologiques des stimulations bilatérales alternées : diminution de la fréquence cardiaque et repiratoire, en lien avec une activation du système nerveux parsympathique et une augmentation de l’activité des systèmes cholinergiques et une inhibition du système sympathique (Elofsson, von Scheele et al. 2008). Ces effets auraient une incidence sur la détente et la relaxation du sujet, ainsi que des effets sur la mémoire. Les stimulations bilatérales alternées amélioreraient la récupération de la mémoire épisodique (Christman, Garvey et al. 2003). Ces effets sur la mémoire peuvent aussi être mis en parallèle avec les effets connus des mouvements oculaires rapides intervenants pendant la phase du sommeil paradoxal, qui facilitent l’apprentissage et la mémorisation des vécus (Smith and Lapp 1991). Par ailleurs, les mouvements oculaires réduiraient la netteté des images et l’émotionnalité dans le syndrome de stress post traumatique (van den Hout, Muris et al. 2001; Barrowcliff, Gray et al. 2004). Enfin, une étude avec enregistrement électroencéphalographique a permis de montrer que les zones cérébrales activées évoluaient au cours du protocole EMDR : cortex orbito-frontal, préfrontal, cingulaire antérieur et cortex limbique à T0, puis cortex  temporo-occipital à T1, suggérant qu’à la fin du protocole (après un traitement réussi) les évènements traumatiques étaient traités d’un point de vue cognitif (Pagani, Di Lorenzo et al.).

De plus, une étude récente a également rapporté que  des patients avec un syndrome de stress post traumatique, souffrant d’une augmentation de l’activité de l’amygdale gauche, du thalamus bilatéral, du précunéus droit, du noyau caudé droit ainsi que du cortex préfrontal ventromédian (en comparaison avec un groupe témoin) retrouvaient une activité normale dans toutes ces structures suite au traitement par thérapie EMDR (Khalfa, Elkhoury et al. 2012).
 

Source : Rapport Inserm « Evaluation de l’efficacité de la pratique de l’hypnose ».

Hypnose EMDR, EFT... les nouveaux chemins de la guérison. Corinne Van Loey

Hypnose EMDR, EFT... les nouveaux chemins de la guérison


Hypnose EMDR, EFT... les nouveaux chemins de la guérison

Corinne Van Loey

Avec pertinence, l'auteur défend l'idée que seules les thérapies de la représentation et du mouvement nous permettent de gommer ces instants où la sidération a fait place à l'action. Elle nous propose donc de renouer le fil du temps, de réactualiser les gestes laissés en suspens en permettant leur achèvement nécessaire.

De retrouver enfin cette complémentarité entre corps et esprit que le traumatisme avait fait éclater. S'appuyant sur de nombreuses années de pratique, ainsi que sur les travaux les plus récents en sciences cognitives, l'auteur aborde de manière détaillée et progressive tous les éléments constitutifs du traumatisme et du processus de guérison.

La lecture de cet ouvrage, accessible à tous, apportera les éclairages nécessaires à la compression de ces nouveaux chemins de guérison que sont, entre autres, l'hypnose, l'EMDR et l'EFT. Corinne Van Loey est psychologue clinicienne, diplômée de l'école de psychologues praticiens de Paris, spécialisée en victimologie, hypnose et en EMDR.

Elle intervient au D.U d'Hypnose de la Salpêtrière, à l'AFHEM à Paris. Humaniste avec une conception holistique de la personne, elle est précurseur dans la compréhension et le traitement des « maladies de l'âme ». En intégrant dans sa pratique de l'hypnose la pertinente théorie des représentations stoïciennes, elle ouvre les possibles d'une parole thérapeutique basée sur l'écoute et l'empathie.

 

Pour commander ce livre, cliquez ici

 

L'EMDR. Jacques Roques. Découvrir l'EMDR Inter-éditions Paris

Découvrir l'EMDRDécouvrir l'EMDR. Jacques Roques


La thérapie EMDR est une nouvelle méthode de psychothérapie qui utilise la stimulation sensorielle des deux cotés du corps, soit par le mouvement des yeux soit par des stimuli auditifs ou cutanés, pour induire une résolution rapide des symptômes liés à des événements du passé.

Cet ouvrage permet d'avoir accès à une juste et complète connaissance de l'EMDR : son origine, ses principes, son utilité, ses exercices de base, ses indications et contre-indications, ses « bonnes adresses »...

En somme, ce livre sera l'outil indispensable de tout débutant souhaitant découvrir un domaine et une pratique dont il a « eu vent » mais qu'il ne connaît pas.
EMDR : Eye Movement Désensitization and Reprocessing.

L'EMDR est une découverte majeure en psychothérapie, dont l'efficacité est scientifiquement prouvée. Il s'agit d'un mécanisme naturel de guérison des traumatismes, ces blessures invisibles qui, non seulement font souffrir, mais entraînent toutes sortes d'effets négatifs psychologiques (cauchemars, anxiété, dépression...), comportementaux (troubles du sommeil, addictions...) et corporels (maladies de peau, problèmes digestifs...). Qu'appelle-t-on un traumatisme psychique ? Pourquoi et comment cette méthode guérit-elle ?


A propos de l'auteur :

Jacques ROQUES est psychanalyste et psychothérapeute, vice-président de l'association EMDR France.


Sommaire :

Historique
Fondements théoriques et méthodes
Domaines d'application
Mise en pratique de l'EMDR : le cas d'Agnès
Pourquoi et comment l'EMDR guérit ?
Place de l'EMDR dans le champ psychothérapeutique

ISBN-10: 75-2100506803
ISBN-13: 75-978-2100506804


Pour commander ce livre, cliquez ici.

 

Guérir avec l'EMDR: Traitement, théorie, témoignages


Guerir avec l'EMDROui, on peut guérir définitivement, et dans certains cas très rapidement, d'un problème psychologique grave. Beaucoup de gens ont eu leur vie transformée grâce à cette thérapie inventée en 1987 aux Etats-Unis par Francine Shapiro. L'EMDR n'est pas un effet de mode passager, mais l'expression d'une découverte majeure : notre cerveau est naturellement équipé pour guérir de ses blessures psychiques. Il peut cicatriser. L'EMDR n'est que le moyen qui permet de remettre en route le processus de retraitement de l'information bloquée au jour de l'événement traumatique.

Jacques Roques veut éclairer ce mécanisme. Il donne de nombreux exemples de pathologies : traumatismes simples, traumatismes complexes et aussi empoisonnements psychiques, quand le traumatisme, distillé à petite dose comme un venin, ne se révèle qu'au cours de la thérapie. S'appuyant sur la clinique et sur ce qu'on sait aujourd'hui du fonctionnement cérébral, Jacques Roques développe des hypothèses nouvelles permettant de comprendre ces pathologies, ainsi que le fonctionnement de l'EMDR, pour améliorer la prise en charge des malades et leur permettre de recouvrer encore plus vite la santé. Ecrit dans un langage simple, donnant la parole à ses patients aussi bien qu'à ses collègues, Jacques Roques cherche surtout à diffuser un savoir utile. Comment accepter qu'aujourd'hui tant de gens continuent à souffrir alors qu'ils pourraient être définitivement guéris ?
 

Biographie de l'auteur
Jacques Roques, psychanalyste, a pratiqué l'hypnose, le psychodrame et la thérapie familiale, en cabinet et à l'hôpital. Formé à l'EMDR en 1994, il est vice-président d'EMDR-France, président du Centre de traitement des traumatismes psychiques et de l'Institut de victimologie du Languedoc- Roussillon. Il est l'auteur d'EMDR, une révolution thérapeutique (2004).

ISBN-10: 75-2020881241
ISBN-13: 75-978-2020881241
 

Pour commander ce livre, cliquez ici.


 

Livres IMO, Intégration par les Mouvements Oculaires Danie BEAULIEU

imo livre

Intégration par les Mouvements Oculaires. Danie BEAULIEU. Manuel pratique de la thérapie IMO

 

ISBN : 2840582708 - EAN : 9782840582700
Février 2005

Extrait de L’intégration par les mouvements oculaires de Danie Beaulieu

A notre époque, c’est un immense privilège d’exercer le métier de psychologue. Jamais auparavant, nous n’avons eu à notre disposition un tel éventail de méthodes et de traitements aussi efficaces, sans parler de l’état actuel des connaissances sur la nature de l’esprit et de ses troubles, ce qui nous permet de mieux en comprendre les diverses manifestations.

Au cours des vingt dernières années, nous avons pu observé d’incroyables changements dans la manière dont psychologues, médecins et scientifiques traitent la question du bien-être émotionnel et physique. Il en a résulté des progrès majeurs dans notre capacité à aider nos clients. Le développement de la thérapie de l’intégration par des mouvements oculaires (IMO) fait partie, je pense, des contributions les plus importantes que la psychologie a apportées à l’humanité des temps modernes. Il s’agit d’une nouvelle technique de psychothérapie qui rassemble des connaissances et des points de vue provenant de domaines d’applications auparavant distincts pour constituer une démarche globale cohérente et souple. De façon plus significative, la thérapie IMO est fortement ancrée dans le postulat selon lequel l’esprit est doté de puissants moyens d’auto-guérison, encore faut-il savoir leur faire confiance et en trouver les chemins d’accès.

J’ai conscience de la chance que j’ai eue d’apprendre cette méthode stupéfiante à un moment de ma vie où je cherchais à rendre plus efficace mon aide auprès de mes clients et où j’aspirais dans ma quête personnelle à mieux comprendre l’esprit humain. Force était de constater que toute notre bonne volonté, nos soins et nos compétences thérapeutiques ne suffisaient plus depuis déjà bien longtemps à libérer de leur détresse les personnes accablées par des souvenirs d’événements traumatiques non résolus. Qu’il fut question de psychose traumatique, d’hystérie, de dépression ou d’état de stress post-traumatique, la souffrance quotidienne de ces personnes défiait toute solution dans de trop nombreux cas. Mais, à présent, grâce à l’IMO, nous avons de bonnes raisons d’être optimistes.

L’IMO est la méthode la plus efficace que je connaisse pour accéder aux souvenirs traumatiques et les intégrer. Elle permet de dévoiler les replis de l’esprit multisensoriel qui serait resté à jamais fermé lors d’une thérapie verbale. De nombreuses personnes ont du mal à parler de leurs expériences traumatiques et arrivent dans le cabinet du thérapeute en disant « Je ne comprends pas. C’est idiot, je sais que ça (le traumatisme) ne va pas se reproduire, mais…ce que je ressens, c’est plus fort que moi. » Plus elles essaient d’en parler, plus elles ont l’impression de ne pas être à leur place, d’être idiotes, voire folles. Après des années de thérapie, certaines ont perdu tout espoir et se sentent épuisées à la fois par leur problématique et par les efforts fournis sans cesse pour y faire face. La verbalisation ne les a pas aidées, alors que les méthodes et les caractéristiques uniques de l’IMO peuvent produire des résultats remarquables – et avec une rapidité extrordinaire – dans le processus de guérison de traumatismes auparavant réfractaires.

 

Pour commander ce livre cliquez ici